• EM

Le Doggy Bag

Ou l'emporte-restes au Québec reste un must aux US. Ou la bonne excuse du doggy pour rapporter de la nourriture à la maison après un diner un peu trop copieux. Ou le bon plan pour la mère de famille qui a la flemme de cuisiner le lendemain. Bref, c'est une habitude et les serveurs sont toujours surpris lorsqu'on décline l'invitation de repartir avec les restes.


Même après ces quelques année passées aux Etats-Unis, je suis toujours aussi surprise par la générosité des assiettes. Impossible de prendre entrée, plat, dessert. A moins de repartir avec le fameux doggy bag. Je me souviendrai toujours de la tête de mon cher Papa lors d'un voyage dans les année 90. Oops, ça ne me rajeunit pas. Lorsqu'avec mon frère nous avons commandé des pizzas, une pour chacun, ça ne rentrait même pas dans le coffre. Hilarious.


Le point positif, c'est que contrairement à la France, si vous ne touchez que partiellement à votre assiette, personne ne s'offusque. Vous repartez juste avec votre met dans une boite.


Merci for stopping by, xo.




contact@elisemassenet.com

Wickford RI | Elise Massenet | United States | contact@elisemassenet.com